mercredi 25 mai 2011

Svoboda par Jean-denis Pendanx

Jean-denis Pendanx présent lors de Bd à Barsac en 2010


Prague, automne 1938. Josef Cerny dit « Pepa », juif, professeur d'arts plastiques, apprend les accords de Munich. Il se sent trahi par la France, sa mère et terre d'adoption, et imagine sans peine la suite : la mort de la Tchécoslovaquie, son pays et cette république qu'il a contribué à faire passer du rêve à la réalité, vingt ans auparavant. Alors, il ressort ses vieux carnets de croquis et les écrits de son compagnon, l'écrivain Jaroslav Chveïk, et se souvient...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire